• Accueil
  • /comment-choisir-une-draisienne.htm

Draisienne : Comment choisir une draisienne pour enfant ?

Auteur : Frédéric C.

Publié le 09/07/2018

Passage incontournable dans la vie d’un enfant, l’apprentissage du vélo peut s’avérer difficile et effrayant lorsque le moment de retirer les petites roues survient. Gérer son équilibre, la trajectoire du vélo, la coordination de ses mouvements… Apprendre à pédaler demande aux enfants beaucoup d’adresse, d’habiliter et de concentration en même temps. Heureusement, des moyens existent afin de permettre aux enfants un apprentissage plus facile du vélo, parmi lequel la draisienne se place en tête de liste ! Pourquoi ce vélo sans pédales permet un meilleur apprentissage du vélo et comment choisir une draisienne ? On vous explique tout…

Qu’est-ce qu’une draisienne ?

A l’origine, la draisienne est l’ancêtre, ou du moins une première version simplifiée, du vélo comme on le connait aujourd’hui. Inventée en Allemagne par la Baron Karl Drais le 12 juillet 1817, cette « machine à courir » reliant deux roues par une poutre en bois, permet de parcourir des kilomètres plus rapidement par propulsion des pieds sur le sol. Ce vélo sans pédales est alors utilisé à l’époque, par les adultes de la bonne société.

Popularité éphémère lors de sa commercialisation en raison de son poids trop important (près de quarante kilos), la draisienne connaitra de multiples évolutions majeures pour donner naissance au vélocipède, au grand bi puis à la bicyclette moderne que l’on connait aujourd’hui.

Si la draisienne n’est plus utilisée par les adultes, celle-ci continue d’être commercialisée sous forme de jouet pour enfant, afin d’apprendre l’équilibre et faciliter l’apprentissage du vélo pour enfant.

Les bénéfices d’une draisienne ?

Si la draisienne est moins connue que le tricycle ou le vélo pour enfant composé de petites roues, celle-ci possède pourtant autant d'avantages permettant de faciliter l’apprentissage du vélo.

Draisienne Bikloon rouge et blanche

L’apprentissage de l’équilibre : Avec ses deux roues alignées sur la même trajectoire, la draisienne est semblable au vélo enfant à la différence qu’elle n’a pas de pédales. Ainsi, l’enfant apprend à trouver son équilibre, les pieds au sol. Une fois propulsé à l’aide de ses pieds, il peut alors les retirer du sol et apprendre à se maintenir en équilibre sans tomber. Plus tard, il n’aura plus qu’à savoir pédaler, ce qui s’avère être plus simple que d’apprendre à rester en équilibre sans tomber.

Un fonctionnement intuitif : Simple et rassurant, le fonctionnement d’une draisienne est très vite assimilable par l’enfant. Ainsi, il prend rapidement confiance en lui et en ses déplacements, tout en s’amusant.

Un développement des réflexes de l’enfant : Vitesse, trajectoire, coordination des mouvements… Tous ces éléments permettent à l’enfant de développer ses réflexes par rapport à l’environnement où il joue (sol plat, en pente…). Ainsi, il apprend à mieux maîtriser ses réflexes et contrôler les risques.

Un maintient et une position naturelle : Debout ou assis sur sa draisienne, la position de l’enfant respecte sa physiologie et lui permet de ne pas trop forcer sur son dos ou ses abdominaux pour avancer comme pour les tricycles où les pédales se trouvent en amont du vélo.

Devenir plus autonome : De part son intuitivité, la draisienne permet à l’enfant d’être plus autonome dans ses déplacements. Obstacles, praticité du sol… la draisienne ne nécessite pas l’aide des parents pour pousser l’enfant au premier trottoir ou au passage d’un sol goudronné à un sol plus meuble tel que l’herbe.

Les critères de sélection d’une draisienne enfant :

Vous souhaitez faire l’acquisition d’une draisienne pour votre enfant mais ne vous savez pas quel modèle choisir, suivez le guide :

  1. Le confort de l’enfant : Lorsqu’on choisit de faire l’acquisition d’une draisienne pour son enfant, il est nécessaire de choisir un modèle adapté à sa taille. Ainsi, pour faire le bon choix, il est impératif que lorsque l’enfant chevauche sa draisienne, celui-ci puisse avoir les pieds à plat posés au sol afin de pouvoir maintenir son équilibre. Idéalement, l’enfant doit avoir les jambes semi-fléchies permettant une meilleure maîtrise et contrôle de la draisienne.
  2. Le poids de la draisienne : Recommandé pour les enfants dès l’âge de 18 mois, il est préférable de choisir un modèle de draisienne léger, permettant aux enfants une meilleure manipulation et autonomie dans leur déplacement (monter et descendre d’un trottoir…).
  3. Un système de freinage : Selon l’âge de l’enfant, il peut être recommandé de faire l’acquisition d’une draisienne possédant un système de freinage. En effet, si chez les plus petits les freins n’ont que peu d’utilité de part la vitesse réduite à laquelle il se déplace et la difficulté pour eux de s’en servir, chez les plus grands ils deviennent indispensables !
  4. Les matériaux : La majorité des draisiennes sont fabriquées en bois ou en métal. Si les matériaux n’influencent en aucun cas les dispositions techniques du vélo sans pédales, il est avant tout esthétique. En bois pour la nostalgie des parents ou en métal aux couleurs et héros préférés des enfants, à vous de faire votre choix !
  5. Le prix : De 30 € à 80 €, les draisiennes s’adaptent à tous les budgets et toutes les envies.

Si la draisienne est un jouet amusant et divertissant pour les enfants, c’est également un jouet utile permettant l’apprentissage de nombreuses facultés et compétences chez l’enfant. Autonomie, confiance en soi, équilibre… Grâce à la draisienne, l’enfant apprend à maitriser son sens de l’équilibre et sa motricité, permettant un apprentissage plus facile du vélo dans le futur.