• Accueil
  • /super-hero-pourquoi-font-ils-rever-les-enfants.htm

Super héros : Pourquoi les super héros font-ils tant rêver les enfants ?

Auteur : Frédéric C.

Publié le 21/06/2018

Qu’ils s’appellent Spiderman, Batman ou Elsa de la Reine des Neiges, les super héros fascinent les petites filles et petits garçons depuis des générations. Lorsque certaines petites filles décident de ne plus s’habiller qu’en rose et rêvent de devenir des Princesses Disney, ou que d’autres copient tous les comportements de leurs héros favoris, une question se pose… Comment ces personnages de fiction, créés de toutes pièces déclenchent-ils une telle fascination chez les enfants ?

Quelle est la différence entre héros et super héros ?

À la différence d’un héros ordinaire, un super héros possède des superpouvoirs ! Grimper au mur et se déplacer telle une araignée comme Spiderman ou voler comme Superman, font de ces personnages des super héros à part entière. Parce qu’un super héros peut être un héros mais pas l’inverse, les héros sont souvent missionnés pour trouver une solution à un problème personnel quand les super-héros sont investis de sauver le monde des méchants. Bien que la limite entre héros et super-héros se voie de plus en plus réduite avec la naissance de héros comme Harry Potter ou certains personnages de Marvel, qui ne possèdent pas de superpouvoirs à proprement parlé mais des aptitudes physiques impressionnantes, ces héros plus « ordinaires » fascinent également les enfants… mais surtout les jeunes adolescents. Parce qu’ils s’intéressent plus à leur psychologie et à leur personnalité, les adolescents s’identifient davantage à ces personnages plus complexes et moins manichéens, mis en scène dans des films comme Star Wars.

Les super héros : un modèle idéal à atteindre pour les enfants ?

Dès leur plus jeune âge, les enfants découvrent et s’intéressent aux super héros jusqu’à développer une certaine fascination pour ces personnages à l’allure parfois étrange et mystérieuse. Avec leur force impressionnante ou leurs superpouvoirs, les enfants âgés entre 3 et 5 ans entre dans un processus de mimétisme et s’imaginent aussi fort qu’eux en reproduisant leurs aventures dans leur imaginaire. C’est vers l’âge de 6 et 7 ans, que le processus psychologique évolue et que l’enfant entre dans un phénomène d’identification à ces héros préférés et seulement plus d’imitation…

Face aux sentiments d’impuissance et de faiblesse que peuvent ressentir les enfants à l’égard de leurs parents et des adultes en position de « toute-puissance », les super héros offrent aux enfants un espace propice à l’imaginaire. Le temps d’un moment, ils peuvent ainsi devenir qui ils souhaitent, être aussi puissants que leurs super héros favoris, et faire patienter ainsi leur désir de devenir grand et maître de leurs décisions trop rapidement.

L’identification des enfants aux super héros est-elle une bonne chose ?

Parce que les héros s’évertuent à faire le bien autour d’eux, voler aux secours des plus faibles et combattre les méchants pour un monde meilleur, ils véhiculent des valeurs positives aux enfants. En s’identifiant à leurs super héros préférés, ils développent leur imaginaire et apprennent à faire face plus facilement à certaines situations qu’ils peuvent rencontrer, en étant plus fort. Nécessaire à leur construction émotionnelle et sociale, ils développent leur autonomie et leur personnalité en s’imaginant à la place de leur super héros dans différentes situations !